MARYCLARE BRZYTWA & DURE MèRE fanzine 2

Publié le par Le Méchantes bêtes

Chères bestioles !

Vous n'êtes pas sans savoir qu'on réouvre le 10 !
Au programme, retrouvailles, apéro, hummus et autres délicieuses choses, et c'est parti.

à mercredi !


SINON

Ce 2septembre dernier, vous êtes venues, vous avez vu les beaux fanzines et vous avez ensuite tracé à la cave ouïr les merveilles qu'on vous avait préparées. ça nous a fait plaisir, et en plus ça tombe bien, votre participation nous ôte quelques épines financières de nos pattes velues !


Alors qu'est -ce que c'était tout ça ? ben dans la cave du Mojo, un public mêlé de connaisseurs et de nouveaux a pu entendre les fameux
Dure-mère pour leur deuxième concert avec Damien le nouveau batteur, Alix étant allé fouetter un certain chat ailleurs, rbbt.



Que dire sinon que celui-ci se montre à la hauteur et enchaîne les rythmes avec classe sur les mélodies de Maxi, au bandonéon/charango/mister mgoo, et les riffs de Jako, à la guitare, à la perceuse et au chant prophétique. Les trois jouent les anciens morceaux, que certains d'entre vous connaissent, avec des arrangements nouveaux, et on a pu réentendre l'hymne à une nouvelle ère, El Topo, ce qui fait super plaisir ! Leur musique est devenue un peu plus calme et léchée par moment, mais des tranches d'envolées quasi grindeuses viennent choquer le public ébahi, juste après des montées mélodiques. Bref, de sacrés musiciens qui s'éclatent visiblement nous ont embarqués dans leur ambiance sauvage, et c'était bon !


Ensuite, nous arrivant pas tout à fait tout droit de San Francisco, vu que la jeune fille se ballade en Europe en ce moment pour pleins de projets dont Radio Village Nomade par exemple, voilà qu'on se prend le chant, le clavier et la flûte traversière de Maryclare Brzytwa dans les oreilles ! Cette dernière nous présente un de ses projets, un mélange de sonorités acoustiques qu'elle torture ou pas avec son ordi. Ses compositions ne laissent rien au hasard, sa musique, très épurée ou au contraire saturée, n'a laissé personne indifférent et sa voix en a transporté plus d'un. Bref ce fut un plaisir de recevoir cette multi-instrumentiste, et nous vous en reparlerons certainement.


Le reste de la soirée Konsstrukt, qui fort opportunément voit dans la nuit, c'est terminé dans les rues de Montpellier avec ce qu'il fallait d'alcool et de salade de cornichons.

C'était bien, ça recommencera le prochain premier mardi du mois, le 7octobre, en attendant y a de quoi faire, on vous tient au courant.

SINON

Oui madame oui mademoiselle oui monsieur, vous pouvez nous commander des fanzines ! Si toute fois vous ne passez pas au méchantes où ils seront aussi.

Seulement, il n'y a plus de numéros 0, la limite des stock est atteinte, ra.

Alors au sommaire du bébé numéro 2,


Edito de Jako, dessins, illustrations et bd de Lilas, Mia, Velay, Julia, Mattt konture, ManoÏ, Csrrr, Alice Pisse & Love, Laure, Fabien, Bertrand Lecointre, Marjo, Sarah Fistol et Jako, textes de Christophe (papa pour de vrai yaha !) de Maud et de Mathieu Sala, et aussi, une interview de "à tant rêver du roi" par les soins de Jako, une couverture de Mia, un cd compilé avec que des morceaux pertinents et quelques recettes de cuisines parfaitement grotesques, autrement dit, des belles choses, le tout mis en page par Lilas, et cousu à la chinoise, la seule vrai manière, par vos serviteurs.

 

Pour la commande, ajoutez 2euros de frais de port aux 5 de base ce qui nous fait 7euros l’unité,  alors n’hésitez pas :

commandez en écrivant un chèque à l’ordre des amis de konsstrukt

à poster aux :

amis de konsstrukt,
32 rue du Plan de l’olivier,
34 000 Montpellier


K O N S S T R U K T ,  J E  S U I S  L ' A V E N I R  


 




Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article