REMUE L'OEIL A RAS DE L'ANE

Publié le par Le Méchantes bêtes

"Remue l'oeil a ras de l'âne";
c'est le doux nom du fannale ( fanzine-journal) dont le premier numéro verra le jour en décembre.

"Remue l'oeil a ras de l'âne" aura pour ambitions:

1- De relater tous les évenements ayant eu lieu au "Méchante bêtes",
chroniques, interviews des groupes ayant joué chez nous, photos des expos et autres imbécilités...

2-De diffuser le travail des membres du collectif "Konsstrukt",
textes, illustrations, prise de sang...

3-De faire découvrir des gens qui nous ont plu, quel que soit leur domaine.

"Remue l'oeil a ras de l'âne" sera vendu avec un cd comprenant un morceau de chaque groupe ayant joué chez nous durant le trimestre.


En exclusivité , voici un des interviews qui sera dans le numero 1.

Il s'agissait de "Danisco", un duo batterie/ basse,
c'était le 27 sept 2007:

Pourriez vous définir votre musique ?

Ah ouais…baaaaah…..

Et pourquoi tu réponds pas toi?

Disons que c’est du rock fait avec du bruit, dans une démarche noise, expérimentale…progressive.

Voila quoi;

Avec de grosses influences bien carton.

Du genre?

Du genre « Melvins » et heu…

Les « Ruins »?

Ouai, les « Ruins » bien sur, et « Magma » d’un côté, et de l’autre « Melvins » et un tas de truc avec de grosses distorsions.

Entre « Magma » et « Melvins », avec la petite touche de Pau?

(rires)

Avec la touche de Pau, c’est sûr, et de gens sans talents.

(rires)

Là on va passer pour des cons!

C’est dans l’ordre des choses.(rires).

Sinon, depuis combien de temps vous jouez , je crois que ça fait pas longtemps que le groupe existe?

C’est pas d’hier non plus, c’est vieux de 2001.

Autant pour moi.

Avant vous jouiez dans d’autres groupes?

Oui oui , d’ailleurs on joue toujours dans un quatuor qui s’appelle « tapeto trissy ».

C’est un des groupes de l’association, mais a l’époque on était en formation acoustique et on s’est rencontré dans ce groupe là d’ailleurs .

Et on a monté un duo basse batterie.

On s’est dit qu’on voulait à tous les deux faire du bourrin par rapport au projet acoustique dans lequel on s’était rencontré.

Mais après tu parlais du groupe mais ce qui se passe c’est qu’on est une bande de dix potes, qui tournons dans différents groupes au sein de l’association.

Et la formation basse batterie en duo, c’est au départ ce que vous souhaitiez?

Bah disons qu’on a essayé déjà d’intégrer selon les périodes du clavier ou des samples etc.…, et on s’est rendu compte qu’un ampli une batterie, c’était largement suffisant.

Après pour le disque on a fait venir un invité…

Sur le disque on va se permettre plus de trucs, ou pour des événements ponctuels.

Vous différenciez bien le travail studio du live?

Voila.

Et tu vois dans l’album tu vas avoir des samples, des trucs comme ça que tu retrouveras pas en live.

En gros, le live c’est c’est l’énergie, en studio, c’est le pauffinage du son?

Plus ou moins, mais après on essaye quand même de garder une énergie en studio qui soit assez proche des concerts.

Sinon, vous venez de Pau, et c’est donc l’assos « A tant rêver du roi » qui vous produit.

Pouvez nous en parler un peu?

C’est une association qui existe depuis quatre ou cinq ans, mais qui a pris réellement de l’ampleur depuis deux ans parce qu’on s’est réunis en collectif de groupes, et du coup c’est plus simple pour tout ce qui est de la promotion, du marchandising entre guillemets, badge etc.… qui semblent pas indispensables , mais qui apportent un écho supplémentaire a la musique ..

Enfin, le fait d’être regroupé en collectif permet d’avoir une manne financière qui serait pas la même si on fonctionnait chacun dans nôtre coin.

On aurait pas du tout le même écho.

Et l’instigateur de tout ça donc c’est Stéphane…

Le gourou?

Le gourou voila (rires)

Le patron ,le boss!

Y’a combien de groupes qui sont sur le label « A tant rêver du roi »?

….

Actuellement y’en a…sept, huit;

La on va sortir un DVD, y’ a sept, huit groupes dessus; t’as des gars qui sont sur le label, t’as des mecs qui sont sur le booking (c’est-à-dire qu’on les programme mais qu’on ne les a pas signé), et en ce moment l’assos s’occupe entre le label et le booking de ouai, sept ou huit groupes.

Et sinon, vous avez un site internet?

Oui, bah pour l’assos, y’a ATRDR.net, et dessus t’as tous les liens vers les différents groupes, via Myspace etc.…

Ok.

Pour conclure, la phrase imbécile du soir?

Euuhhh….

J’aime bien regarder les pompiers en action a la télé.

 

 

(Interview réalisée le soir après quelques litres de bière, et devant un reportage tf1

sur les pompiers.)

Commenter cet article